Zoom sur la SPA de Grammont-Genevilliers

Zoom sur la SPA de Grammont-Genevilliers
01/02/2024

Catégorie: Adoption & protection animale

Questions que nous avons posées à Marjolaine, chargée des partenariats et événements à la SPA de Grammont-Genevilliers

- Combien avez-vous actuellement de chiens et de chats dans votre refuge ?

                Nous avons actuellement 103 chats sur site et 64 en Famille Relais, 101 chiens sur site et 15 en famille relais et 8 Nacs sur site.

- Depuis combien de temps celui-ci existe-t-il ?

                La SPA a été fondée en 1845 et est reconnue d’utilité publique depuis 1860.

Le premier refuge a été fondé à Gennevilliers en 1903, les locaux actuels date des années 70 et nous allons déménager cette année dans un nouveau refuge, toujours à Gennevilliers. Nous sommes une équipe de 25 salariés et 120 bénévoles plus ou moins réguliers. Nous avons également de nombreuses familles relais qui accueillent les chatons (et quelques chiots) trop jeunes pour être adoptés, nous avons placés plus de 800 chatons en famille relais en 2023. 

- Quels sont les proportions des animaux arrivant de la fourrière et/ou par abandons ?

                Nous avons environ 80% de nos animaux qui arrivent directement de fourrière et environ 15% d’abandon direct. Le reste est composé de transfert entre refuge SPA. 

- Vous accueillez également des nacs. Avez-vous parfois également des animaux plus "exotiques" ?

                Dans la famille NACS, nous accueillons uniquement des rongeurs et des lapins. Nous n’avons pas les infrastructures et personnels pour des animaux autres. Nous redirigeons les personnes avec d’autres types d’animaux vers les associations compétentes. 

- Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les "familles d'accueil définitives" ?

                Le dispositif FAD est mis en place pour des animaux qui ont des pathologies très lourdes et coûteuses, afin de leur permettre de trouver quand même une famille. Un animal peut être placé en dispositif FAD suite à une décision sur dossier par une commission hebdomadaire. Les critères sont précis et exhaustifs. Certains animaux très âgés, ou chez nous depuis longtemps peuvent aussi être placé dans le dispositif FAD mais de façon plus exceptionnelle.

a.       Les frais vétérinaires restent à la charge du refuge ; ceux de nourriture le sont-ils également ?

Les frais vétérinaires ne sont pas à la charge du refuge, mais du bureau des FAD au siège. Le bureau des FAD fournit un guide explicatif à toutes les familles car effectivement il faut être assez rigoureux dans les demandes de soins. Seuls les frais ayant rapport avec la pathologie préexistante seront pris en charge automatiquement, si une autre pathologie se révèle ou si des frais doivent être engagé mais sans lien avec la pathologie de départ, ceux-ci seront à la charge de la famille. Si la pathologie entraîne une nourriture spécifique, celle-ci sera prise en charge également par le refuge. 

b.       Si vous ne trouvez pas de FA dans votre département mais que l'animal intéresserait une personne extérieure, un transfert est-il possible ?

Nous ne transférons spas les animaux sur demande de possibles adoptants, cependant les adoptants peuvent venir de n’importe où tant qu’ils remplissent toutes les conditions d’adoptions (pouvoir présenter tous les papiers demandés dont le certificat d’engagement daté et signé depuis plus de 7 jours, que toutes les personnes qui vont vivre avec l’animal soient présentes le jour de l’adoption, pour l’adoption d’un chien et s’il y a déjà des chiens au foyer, qu’ils soient également présents afin de faire une première rencontre au refuge, avoir une caisse de transport adaptée pour les chats et nacs) Il faut aussi prévoir un mode de retour à la maison adapté à l’animal, on ne traverse pas la France avec un animal qui vient de perdre tous ses repères, va être stressé et peut en plus ici avoir des pathologies lourdes. 

c.       Faut-il trouver une famille proche du refuge pour que le vétérinaire de celui-ci fasse le suivi des éventuels soins ou un vétérinaire autre peut-il s'en occuper, sur présentation de factures au refuge ?

N’importe quel vétérinaire peut faire le suivi de l’animal, cependant il faut veiller à choisir un vétérinaire qui peut proposer des tarifs associatifs. Par ailleurs, sauf urgence vitale, tous les soins doivent d’abord être validés en amont par le bureau des FAD.

- Quel est votre plus beau souvenir d'adoption réussie ?

Ci-dessous un très beau témoignage d’une adoption de 2022 :

 Quand Alto est arrivé chez nous, c'était un petit bonhomme totalement déboussolé, qui sursautait au moindre bruit, se recroquevillait sous la haie pour disparaître dans le jardin, ne parvenait pas à manger dans la cuisine s'il y avait du monde autour de lui, très réactif aux autres chiens en promenade, qui courait à l'autre bout de la maison quand un chien aboyait à la télé ou si l’on sortait devant lui un balai ou une raquette de tennis (moments du quotidien bien anodins pour nous, mais sans doute évocateurs de souvenirs traumatisants pour lui), et qui, au fond, devait se demander qui étaient ces humains somme toute bien accueillants, mais qu'il ne connaissait pas. 

Et puis, petit à petit, Alto est devenu un chien bien dans ses pattes, confiant, débordant d'affection, très rigolo, sage en promenade, nous observant tranquillement depuis son coussin en attendant de faire chaque jour ses deux belles balades et son bon diner (sans compter les petits plaisirs accordés en dehors des repas !), et toujours prêt à demander des papouilles et à se laisser caresser, même par des inconnus.

 - Le chien ou le chat que vous souhaiteriez mettre en évidence ?

Le chien Reinbart, chez nous depuis bientôt 2 ans…

https://www.secondechance.org/animal/chien-berger-reinbart-1004418

les pensionnaires https://www.secondechance.org/refuge/hauts-de-seine/refuge-spa-grammont-gennevilliers-49/pensionnaires

Partager