Annonce ajoutée le 08/08/2020

Dima

Fiche d'identité

Aude (11)

  • Type : Chien croisé petite race
  • Sexe : Femelle
  • Pelage : Ras
  • Age : 2 ans
  • Taille : Petit

Je ne suis plus disponible à l'adoption

Qui suis-je ?

Dima est une femelle croisée née 2018  et arrivée au refuge en juin 2020. Elle pèse 10 kg

Elle est porteuse de la Leishmaniose, et a été soignée pour une Erhlichiose.  Elle boite également d'une patte arrière.

Le bénévole du refuge roulait sur la route en direction du village quand il a vu la pauvre DIMA, maigre et avec une démarche mal assurée. Elle cheminait lentement sur le bord de la route, à bout de forces. Il a stoppé près d'elle et elle s'est arrêtée, perdue et hagarde. 

Comme elle avait les mamelles pleines de lait, il a tourné avec elle pendant un moment pour trouver ses chiots mais la chienne ne cherchait pas donc il a fini par  la charger dans la voiture pour la conduire au refuge. 

Quelle ne fut pas sa surprise quand, en arrivant au refuge, il s'est rendu compte qu'elle avait accouché d'un chiot durant le trajet. En fait, elle avait du lait parce qu'elle était sur le point de mettre bas.

C'est certainement pour cela qu'elle a été jetée à la rue. Les petits n'étaient pas désirés. Le plus simple était donc de se débarrasser de la maman avant l'arrivée des bébés. 

C'est certainement comme cela que la pauvre Dima s'est retrouvée sur le trajet de notre brave bénévole. 

Il l'a donc installée avec le petit déjà né dans un endroit au calme pour qu'elle puisse terminer son travail au calme. Elle a mis au monde 4 chiots mais malheureusement, aucun n'a survécu. Dima a accouché trop tôt pour qu'ils soient viables.

Elle a très mal vécu la perte de ses petits. Elle était inconsolable, malgré toutes les tentatives du bénévole, désarçonné par tant de chagrin.

Son arrivée au refuge a donc été très compliquée pour elle. Quand elle a commencé à surmonter son chagrin, elle a été conduite chez le vétérinaire pour, entre autres, un traitement antilactation.

La pauvre louloute souffrant de Leishmaniose et d'Erhlichiose, c'est certainement son mauvais état de santé qui explique son accouchement prématuré et la perte des chiots. 

Elle est désormais soignée. L'Erhlichiose est guérie, la Leishmaniose est en cours de stabilisation. 

Peu à peu, elle se détend, elle prend ses marques, elle fait son deuil et elle se refait une santé... 

Ce qu'on peut dire sur son caractère, à ce jour, c'est qu'elle est douce et soumise. Malgré toutes les épreuves qu'elle a dû surmonter en quelques semaines, jamais un mouvement d'humeur, ni vis à vis de ses congénères, ni vis à vis du bénévole. 

On peut en déduire qu'avec le temps, et entourée d'amour et de patience, Dima  pourrait devenir une compagne idéale.  

Dima sera placée vaccinée, stérilisée, vermifugée et identifiée.

Elle est positive à la Leishmaniose mais elle se stabilise et la fonction rénale n’est pas atteinte. Elle devra prendre un traitement à vie et être surveillée régulièrement (une fois par an) par un vétérinaire qui connait la maladie.

Un chien porteur d'une leishmaniose stabilisée peut vivre aussi longtemps et aussi bien qu'un autre chien. Il nécessitera cependant un suivi plus régulier. Une prise de sang deux fois par an permettra de surveiller le taux du parasite dans le sang. Un traitement quotidien adapté par le vétérinaire permet, dans la plupart des cas, de maintenir le taux au plus pas. En cas d'augmentation, un traitement plus fort et temporaire devra être mis en place pour juguler la crise... Malgré ces contraintes, les chiens porteurs de la maladie sont des chiens qui ont autant envie de vivre heureux que les autres. Ils ont par contre moins de chances d'être adoptés. Ils en méritent d'autant plus votre attention. Le traitement de fond revient à un peu moins de 10€ par mois (tout dépend du poids du chien) mais le traitement en période de crise est plus onéreux. C'est à prendre en considération. La leishmaniose se transmet par un vecteur unique, le moustique appelé Phlébotome. Si ce moustique n'est pas présent dans votre région, il n'y a aucun risque de transmission de la maladie. Par contre, si vous habitez dans le Sud de la France (en dessous de Valence), la maladie devient potentiellement transmissible dès lors que la présence de phlébotomes est confirmée. 

 (En savoir plus sur la leishmaniose) 

 Pour + d'infos écrire à galgosangel@gmail.com ou visiter notre site www.galgosangel.jimdo.com

Eux aussi vous attendent