Annonce ajoutée le 28/07/2020

Eddy

Fiche d'identité

Côte-d'Or (21)

  • Espèce : Chien
  • Type : Chien croisé moyen
  • Sexe : Mâle
  • Pelage : Ras
  • Age : 8 ans
  • Taille : Petit

Qui suis-je ?

EDDY est un mâle croisé Podenco/Bodeguero andalou. Il est né en janvier 2014 et est arrivé au refuge en novembre 2019. Il pèse 15 kg et mesure 50 cm au garrot. 

Monsieur Eddy est un baroudeur. Le refuge dans lequel il vient d'être accueilli a ouvert ses portes en 2015 et quand il a ouvert, Monsieur Eddy roulait déjà sa bosse dans la rue, et était connu comme le loup blanc.

Monsieur Eddy était un chien de rue et comptait bien le rester. On lui a connu nombre de partenaires de galère, mais tous, les uns après les autres, se sont laissé attraper, ont été sauvés et ont trouvé une famille pour la vie. 

A chaque fois qu'Eddy a vu partir un copain, il en a trouvé un autre, et les bénévoles, pendant quatre ans, ont joué à cache cache avec lui, le suivant de près, essayant toujours de le mettre en confiance pour enfin le mettre à l'abri, veillant sur lui en s'assurant qu'il trouve toujours de la nourriture.  Ils n'ont jamais perdu le contact, ni l'espoir.

Quand Eddy disparaissait pendant plusieurs semaines, c'était l'angoisse, la panique, mais il est toujours revenu, toujours accompagné d'autres chiens, qui se sont tous laissé sauver... Sauf Eddy, qui repartait toujours en vadrouille. 

C'est un sacré débrouillard, Eddy, pour avoir survécu aussi longtemps dans la rue. Il a évité les mauvaises rencontres, tant humaines que canines, il a su éviter les voitures, les maladies, il a su trouver à manger, il a su trouver où dormir. 

Aussi, quand il a réapparu pour la centième fois, cette fois accompagné de Ona et Rollo,aucun bénévole n'a vu le coup venir. Eddy en avait marre de la vadrouille, il en avait marre de rouler sa bosse toujours plus loin. Alors il est venu au devant des bénévoles, et s'est laissé capturer en douceur... Ona et Rollo l'ont suivi et tout ce petit monde est arrivé au refuge, sain et sauf. 

Contre toute attente, au regard de la défiance dans l'humain qu'il a montrée pendant 4 ans, il se laisse toucher, caresser, embrasser et il aime ça.

Les bénévoles disent que ça y est, il est prêt à être heureux.

Bien sûr, Eddy est un vagabond. Il ne va pas devenir un chien de salon en trois jours. Il est toujours sur la défensive, quand il ne connait pas. Il ne sait pas vivre dans une maison, il ne sait pas marcher en laisse, il ne sait pas ce qu'est un toit, un coussin. 

De plus, pour avoir survécu si longtemps dans la rue, cela veut dire qu'il est très très rusé et malin, très inventif, très vif et très ingénieux. 

Il est donc évident qu'il a besoin d'une famille au moins aussi spéciale que lui. 

Quand il est en confiance, il est doux, câlin, tendre et recherche l'amour. A n'en pas douter, il sera éperdu de reconnaissance pour celui ou celle qui lui ouvrira son coeur. 

Mais nous serons particulièrement vigilants sur le profil de ses adoptants. Il faudra beaucoup de patience pour lui apprendre la vie de famille et surtout, il faudra une vigilance absolue quant à sa sécurité. A la moindre occasion, il trouvera la faille pour fausser compagnie si bon lui chante et bien malin celui qui arrivera à le rattraper. Nos amis espagnols qui sont des spécialistes ont mis 4 ans pour arriver à l'approcher, s'il s'échappe en France, personne ne pourra plus lui venir en aide. 

Il est certain qu'avec le temps, et les bons adoptants, il n'aura plus envie de s'échapper. Bien au contraire, il suivra ses adoptants au bout du monde. Mais avant d'en arriver là, il faudra des semaines et des mois de patience et de vigilance, voire même des années. Le challenge est énorme, l'histoire d'amour à la clé l'est tout autant. 

Monsieur Eddy est un chien spécial, il attend son adoptant spécial. Est-ce vous ? 

Attention, on ne sait pas s'il a l'instinct de chasse développé mais comme avec tout podenco, il faudra être très prudent, au départ, en promenade. L'odeur du gibier peut l'inciter à partir en chasse. Il faudra attendre qu'il soit familier des lieux et très attaché à sa famille avant de le lâcher. Il faudra aussi être très prudent, au début, avec les chats.

Les podenos ont une particularité morphologique, ils ont la tête plus petite que leur tour de cou. A cause de cette particularité, Ils se débarrassent aisément d'un collier classique en tirant au renard. Aussi, afin d'éviter toute fugue, l'association demande aux adoptants de galgos, (même les plus équilibrés)  de s'engager à ne sortir leur chien de chez eux qu'attaché avec un collier de sécurité à martingale. Le harnais et la double laisse sont également très recommandés dans les premiers temps qui suivent l'adoption. 

Eddy  sera placé stérilisé, vacciné, identifié et déparasité. Les tests aux maladies méditerranéennes sont négatifs mais le test de la leishmaniose sera refait en cas de demande d'adoption et devra ensuite être refait une fois par an, la maladie étant endémique en Espagne et pouvant mettre plusieurs années à être détectable.

Pour en savoir plus, consultez notre site https://galgosangel.jimdo.com, ou contactez-nous par mail à l’adresse suivante : galgosangel@gmail.com

Dans la même association